Bienvenue au Centre d'histoire des régulations sociales

Grâce au financement du Fonds de recherche sur la société et la culture du Québec, notre équipe documente et interroge l’histoire des problèmes sociaux (crime, pauvreté, folie, déviance, etc.) au Québec sous l’angle des régulations sociales. En quelques mots, cette approche tente de saisir les processus de transformation historique en accordant une place privilégiée à l'étude des cadres normatifs qui structurent la vie sociale, à commencer par l’État, les institutions et le droit. En ce sens, les régulations sociales se constituent sur le territoire du conflit social, et participent d’une dynamique d'imposition et de contestation de l'ordre social par laquelle se produit le changement historique.

Le CHRS, fondé en 1990, est une équipe pluridisciplinaire regroupant des chercheurs provenant des disciplines de l’histoire, de la criminologie et de la sociologie. Il regroupe des chercheurs provenant de huit établissements post-secondaires (UQAM, UdM, USherbrooke, Collège Dawson, UQTR, UQAC, ULaval et UOttawa).

Actualités

David Niget discute des "Mauvaises filles" dans l'édition du Devoir du samedi 14 janvier

23 Janvier 2017

Le 12 janvier dernier, David Niget, chercheur affilié au CHRS, a livré une conférence à l’UQAM sur son dernier ouvrage Mauvaises filles, incorrigibles et rebelles, co-signé avec Véronique Blanchard.

Le journaliste au Devoir Jean-François Nadeau, qui était présent, a publié un compte-rendu du livre ainsi que des différentes réflexions partagées par le chercheur lors de la conférence.

Séminaire de recherche du réseau Québec Sciences Sociale et Santé

23 Décembre 2016

La santé en débat

6 rencontres autour des recherches francophones en sciences humaines et sociales sur la santé

Ce séminaire multidisciplinaire et mensuel sur la santé est ouvert à tous ceux et celles qui ont envie d'en débattre.

La première séance à lieu le jeudi 26 janvier 2017 à IRSPUM, 7701 avenue Parc, Montréal, Salle 3192-2. Laurence Monnais (Histoire, Université de Montréal) : Médecine et santé : historiciser et «décoloniser» une relation (dis)tendue.

Conférence de David Niget

21 Décembre 2016

Mauvaises filles. Incorrigibles et rebelles.

Jeudi, 12 janvier 2017, 15h
UQAM, A-6290

Les mauvaises filles sont les invisibles de l’histoire. Pourtant, elles incarnent bel et bien des figures de la révolte, contre les normes sociales et les normes de genre. Traditionnellement perçues comme des victimes au XIXe siècle, « filles perdues » recluses dans les Bon-Pasteur pour y être préservées, les adolescentes, sous le regard de la justice des mineurs au XXe siècle se muent en « rebelles ».

L'équipe du CHRS décerne deux bourses d'étude pour son concours 2016

19 Décembre 2016

Dans le cadre du projet Le gouvernement de la misère et la citoyenneté : pauvreté, maladie et crime dans l'histoire du Québec, rendu possible grâce au financement du Fonds québécois de recherche sur la société et la culture (FRQSC, 2014-2018), l'équipe du CHRS est heureuse d'annoncer l'octroi de deux bourses de recherche pour son concours de 2016 à Caroline Desruisseaux (étudiante à la maîtrise) et à Sébastien Hébert (étudiant au doctorat).

Louise Bienvenue participe à un article du journal Métro sur l’histoire de l’âge de la majorité

19 Décembre 2016

Louise Bienvenue, membre du CHRS, est interviewée par le journal Métro dans un article portant sur l’histoire de l’âge de la majorité. C’est au mois de décembre 1971 que le gouvernement québécois vote le projet de loi qui fait passer l’âge de la majorité civile de 21 ans à 18 ans.

Suivez-nous!

Fil rss CHRS

Fil rss CHRS

Fil rss CHRS

La une étudiante